L'Hôtel

Un lieu, une âme.

Tenir un hôtel cela suppose de la rigueur et de l’organisation, mais aussi une grande discrétion.

Patrick Gublin

Quand on pousse la porte de l’Auberge du Lac, on perçoit immédiatement cette triple faculté propre à Marie-Christine et Patrick Gublin

Ils ont conçu et su faire évoluer leur établissement en se basant sur les piliers d’un métier qu’ils connaissent et maîtrisent sur le bout des doigts.


Auberge du Lac - Au Vieux Pressoir

Autour du petit bar de campagne d’origine, ils ont racheté les maisons de pays qui entremêlent la pierre, la brique et les pans de bois. 

L’harmonie créée par le bâti ancien n’est pas rompue par les structures plus modernes, légères et transparentes qui servent de liaisons entre ces diverses constructions donnant toutes sur un patio central verdoyant et semé de couleurs

Ici on aime les fleurs et ce n’est pas un hasard si Marie-Christine a baptisé ses chambres de noms floraux : iris, mimosa, lilas, hortensia, capucine, jonquille ou encore coquelicot.

Ainsi, les architectes ont fait le meilleur usage du métal et du verre pour dessiner le petit salon baigné de lumière naturelle grâce à sa verrière, que l’on traverse en arrivant. 

On a le choix ensuite entre deux types de chambres, les premières créées en 1982 dans un bâtiment typique champenois où l’on a su concilier l’esprit d’antan et le confort moderne (quinze chambres) et des chambres grand standing (six chambres) dans une extension plus contemporaine, qui offrent des prestations supplémentaires avec des baignoires balnéo, par exemple.

Une clientèle locale, mais aussi des touristes venant d’horizons bien plus lointains aiment venir profiter de ces lieux à la décoration soignée qui respirent la convivialité.